Recherche :      »





Les Colonnes

Bien des siècles, avant la naissance de Kain, le royaume était protégé par une oligarchie de sorciers, le Cercle des NEUF. Ces gardiens voués à servir et protéger les Colonnes de Nosgoth, l'antique édifice qui dominait le monde, manifestation tangible du mystérieux pouvoir qui donnait et préservait la vie. Malheureusement, le Cercle fut infiltré par un ennemi et Ariel, la Gardienne de l'Equilibre, assassinée brutalement. Cet acte cruel envoya des ondes de choc psychiques dans l'esprit de tous les membres survivants du Cercle, les faisant sombrer dans la folie. Ils se consacrèrent alors à de sombres et maléfiques recherches ainsi qu'à l'empoisonnement du royaume grâce à leur sorcellerie et abandonnèrent les Colonnes, silencieux vestiges des temps passés et sentinelles décrépites.


La Destinée
Ce fut dans ce monde agonisant que Kain naquit. Enfant d'une famille aristocratique de Nosgoth, il bénéficia de la vie privilégiée de la classe dominante et ne put jamais deviner sa véritable destinée : il avait été choisi par la fatalité pour devenir le successeur d'Ariel, le nouveau Gardien de l'Equilibre. Inconscient de son devenir, Kain, ambitieux mais déboussolé, s'était mis à parcourir la contrée. Son sort fut scellé par une rencontre avec des brigands qui le laissèrent mort, empalé sur l'épée de son meurtrier.


La Sombre Vengeance
Sauvé in extremis du néant par l'intervention du nécromancien Mortanius, Kain s'éveilla dans le monde du Dessous, l'épée de son assassin encore plantée dans sa chair. Emporté par sa soif de vengeance et négligeant toutes considérations spirituelles, Kain accepta l'offre du sorcier et devint un vampire. Kain ne perdit pas de temps et assassina ses meurtriers. Sa colère calmée et sa faim apaisée, il résolut de trouver un remède au mal vampirique. Sur les conseils de Mortanius et du fantôme d'Ariel, désormais liée à jamais aux Colonnes décadentes qu'elle avait juré de servir, Kain pourchassa chacun des sorciers maléfiques qui empoisonnaient le royaume de Nosgoth. Seule leur mort pourrait lever la malédiction des Colonnes et seule la restauration des Colonnes, et donc, de l'Equilibre, pouvait libérer Kain du vampirisme. Au départ réticent à l'idée de vivre une existence menée par la soif de sang, Kain s'adapta très vite et découvrit même, au sein de son âme noircie, une satisfaction grandissante pour son immortalité nouvelle et un mépris croissant pour son ancienne humanité. Au cours de sa quête, Kain découvrit la Soul Reaver, une épée antique possédant le pouvoir de dévorer les âmes. Il découvrit également, comme placé sur sa route, un dispositif de voyage dans le temps créé par Moebius, le Gardien du Temps.



Histoire Fragile
En dépit des recommandations du vieux vampire Vorador, Kain s'impliqua ensuite dans les affaires des humains, et s'engagea dans une bataille sanglante entre l'Armée de l'Espoir d'Ottmar et les hordes nordiques du Némésis. Alors que tout était perdu, Kain utilisa son dernier recours, le dispositif de Moebius, qui le projeta de 50 ans dans le passé de Nosgoth. En voulant altérer le cours de l'histoire, Kain assassina le jeune roi William le Juste, celui qui allait devenir le tyran connu sous le nom de Némésis. Après s'être abreuvé du sang de son ennemi, Kain revint dans le présent pour découvrir que le meurtre de ce roi, à une époque où il était aimé de l'ensemble de la populace, avait déclenché une effroyable guerre contre les vampires, menée par Moebius en personne. Kain arriva juste à temps pour assister à l'avènement du sinistre futur qu'il avait mis en place par ses actes : la décapitation de Vorador, dernier vampire de Nosgoth, et la présentation de sa tête à une foule avide de sang. Kain devenait ainsi le dernier vampire de Nosgoth.



Cruel Dilemme
Après avoir constaté que sa quête lui avait fait accomplir un cercle complet, Kain fut informé par Mortanius et Ariel de son véritable destin : il était le Gardien de l'Equilibre et ne pourrait restaurer les Colonnes qu'en se sacrifiant. Ce fut Ariel qui lui présenta l'ultime alternative : se sacrifier pour guérir le royaume mais au prix de la mort de tous les vampires ou refuser de s'exécuter et entériner la corruption définitive et totale du pays. Révolté par les manigances des sorciers et déjà bien éloigné de ses racines humaines, Kain choisit cette dernière solution : mieux valait damner à jamais le monde plutôt que se sacrifier pour une cause qui n'était pas la sienne. Ce dernier acte s'acheva par la destruction des Colonnes, au moment même où Kain scellait leur sort, et par la condamnation d'Ariel à une éternité de tourments autour du symbole de sa faillite. Seule la restauration de l'Equilibre pourrait maintenant la libérer.



L'Empire de Kain
Kain avait finalement découvert que Vorador avait raison : le vampirisme n'était pas une malédiction mais une vertu. Les vampires étaient les sombres dieux qui se repaissaient de la manne humaine. Avec une ironie intentionnelle, Kain établit les ruines des Colonnes comme siège symbolique de son nouvel empire et la base de la Colonne de l'Equilibre comme trône. Dans un acte de blasphème délibéré, Kain pilla les tombeaux antiques des Séraféens, un ordre de prêtres guerriers fanatiques voués à la destruction des vampires de Nosgoth. Des corps desséchés de ces chevaliers morts il y a des siècles, Kain créa les six "fils" vampires qui allaient devenir les lieutenants de son empire. Mais Kain réalisa bien vite que les Colonnes étaient plus qu'une simple ornementation : l'état des Colonnes était inextricablement lié à la santé du royaume. La corruption commença à s'étendre lentement dans le royaume tel un poison, le transformant peu à peu en une terre ravagée. Le temps s'écoula…



La Condamnation
Au lieu d'évoluer lentement, les vampires s'enfermaient dans des sortes de cocons pour se soumettre à des évolutions accélérées ; ils en émergeaient ainsi complètement transformés. Lorsque Raziel, le lieutenant préféré de Kain, afficha au grand jour sa dernière évolution, des ailes de chauve-souris, Kain ne put retenir ses instincts sadiques. Après lui avoir arraché les appendices honnis, il ordonna de le jeter dans le Lac des Morts où il brûlerait pour l'éternité dans le monde du Dessous. Au cours d'une chute interminable vers les fonds azurés du lac, la peau de Raziel fut brûlée par un feu ardent, lui infligeant une douleur atroce que ses cris déchirants ne parvinrent pas à apaiser. Alors qu'il s'échouait dans la vase, la plus grande partie de sa chair consumée, il sombra dans le doux néant de la mort : il était tombé au coeur même du monde du Dessous. Mais, comme Kain avant lui, Raziel fut sauvé du néant par une mystérieuse entité, un ancien dieu du monde du Dessous, qui le transforma en un dévoreur d'âmes et le relâcha dans le monde pour donner libre cours à sa vengeance.



La Vengeance
Désormais l'ange de la mort de l'Ancien, Raziel revint à la surface de Nosgoth pour découvrir que de nombreux siècles s'étaient écoulés depuis sa condamnation. L'empire de Kain était en ruines et Raziel fut vite assailli par les descendants dégénérés de ses anciens frères, que leur évolution inversée avait transformés en monstres. Peu affecté par ces découvertes, Raziel, mené par le désir de vengeance et une toute nouvelle soif, non pas de sang mais de l'âme damnée des vampires, se lança à la poursuite de Kain, à travers un Nosgoth dévasté. L'épée antique, pourtant réputée indestructible, se brisa quand Kain en frappa Raziel. L'essence dévoreuse d'âmes de l'arme fut libérée et investit Raziel pour créer une lame spectrale qui allait devenir son épée symbiotique. Plus satisfait que surpris de cette issue pourtant imprévisible, Kain s'arrangea pour être suivi par Raziel dans les plaines nordiques de Nosgoth jusqu'à la chambre du Chrono-plast de Moebius, depuis longtemps abandonnée.



L'Épilogue... Le Renouveau
Inspiré par les visions fatales qui se révélèrent à lui dans cette chambre, Kain activa le portail temporel qui le transporterait, ainsi que Raziel, des siècles et des siècles dans le passé de Nosgoth. "Le libre arbitre", expliqua Kain, "n'est qu'une illusion. Nos destinées sont mêlées, Raziel, d'une multitude de façons dont tu n'as pas la moindre idée..."


Nous contacter :
Si vous désirez écrire à l'équipe du Royaume de Nosgoth, n'hésitez pas !
Vous pouvez contacter :

Le Grand Maître du Royaume :
Zohar : webmaster@nosgoth-fr.net

Les Serviteurs du Royaume :
Gibou : gibou@nosgoth-fr.net
Fragorne : fragorne@nosgoth-fr.net
Ophis : ophis@nosgoth-fr.net
G@bryelle : gabryelle@nosgoth-fr.net

Le Fondateur du Royaume :
Nupraptor : nupraptor@nosgoth-fr.net

Le Régent du Royaume :
Analand : analand@nosgoth-fr.net


Skins : Cliquez sur une reaver pour changer le design du site Fatal error: Call to undefined function session_is_registered() in /volume1/web/nosgoth-old/www/index.php on line 269